About

Je suis professeur de sciences humaines à l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon (ENSA-Dijon), où j’enseigne l’histoire et la théorie critiques du design, ainsi que l’histoire des arts sonores. Je suis agrégé et docteur en philosophie. J’ai enseigné au lycée, à l’université et en école d’architecture. Je coordonne l’Unité de Recherche “Art et Société” de l’ENSA-Dijon.

Mes recherches portent sur les rapports entre musique et violence et sur le statut de la subjectivité dans l’écriture et l’écoute musicales aux XXe et XXIe siècles.

J’ai écrit deux livres : «… la plus grande œuvre d’art pour le cosmos tout entier ». Stockhausen et le 11 septembre (essai sur la musique et la violence), MF, 2020 ; Une manière de penser et de sentir. Essai sur Pierre Boulez, PUR, 2017, ainsi que de nombreux articles, dirigé plusieurs ouvrages collectifs, et j’interviens régulièrement dans des colloques,  des séminaires et à la radio. Je fais aussi un peu de traduction, en théorie critique de l’architecture et en philosophie de la musique (Lydia Goehr, Politique de l’autonomie musicale. Essais philosophiques, La rue musicale, 2016, avec Élise Marrou). J’ai organisé durant 5 ans un workshop sur les arts sonores urbains et sur John Cage. Je suis membre du comité de rédaction de la revue Transposition. Musique et sciences sociales, pour laquelle j’ai coordonnée, avec Sarah Benhaïm, le numéro 10 consacré aux “flops en musique”. Depuis septembre 2022, j’écris régulièrement des chroniques sur les sorties discographiques de compositrices contemporaines pour le site ComposHer. Je m’intéresse aussi à la théorie féministe, à l’écologie politique, aux jeux vidéo et aux zombies.



I am a professor of humanities at the École Nationale Supérieure d’Art de Dijon (ENSA-Dijon), where I teach the critical history and theory of design, as well as the history of sound arts. I have a PhD in philosophy. I have taught in high school, university and architecture school. I coordinate the Research Unit “Art and Society” at ENSA-Dijon.

My research focuses on the relationship between music and violence and on the status of subjectivity in musical writing and listening in the 20th and 21st centuries.

I have written two books: “… la plus grande œuvre d’art pour le cosmos tout entier…”. Stockhausen et le 11 septembre (essai sur la musique et la violence), MF, 2020; Une manière de penser et de sentir. Essai sur Pierre Boulez, PUR, 2017, as well as numerous articles, edited several collective works, and I regularly intervene in colloquia, seminars and on the radio. I also do some translation, in critical theory of architecture and philosophy of music (Lydia Goehr, Politique de l’autonomie musicale. Essais philosophiques, La rue musicale, 2016, with Élise Marrou). I organized a workshop on urban sound art and John Cage for 5 years. I am a member of the editorial board of the journal Transposition. Musique et sciences sociales, for which I coordinated, with Sarah Benhaïm, the 10th issue devoted to “flops in music”. Since September 2022, I have been writing regular reviews of contemporary women composers’ releases for the ComposHer website. I am also interested in feminist theory, political ecology, video games and zombies.

Work Shared in CORE

Articles
Translations
Interviews
Newspaper article

Other Publications

 

OUVRAGES EN NOM PROPRE

« La plus grande œuvre d’art pour le cosmos tout entier ». Stockhausen et le 11 septembre (Essai sur la musique et la violence), Paris, éditions MF, coll. « Répercussions », 2020, 240 p.

Une manière de penser et de sentir. Essai sur Pierre Boulez. Suivi d’un entretien avec Pierre Boulez, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 379 p.

 

EDITIONS CRITIQUES

Walter Benjamin, L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique (dernière version de 1939), Paris, Gallimard, coll. « Folioplus philosophie », 2008.

Maurice Merleau-Ponty, L’Œil et l’esprit, Paris, Gallimard, coll. « Folioplus philosophie », 2006.

 

COORDINATIONS DE PUBLICATIONS COLLECTIVES

(avec Sarah Benhaïm et Camille Noûs), « Les flops en musique », Transposition. Musique et sciences sociales, n°10 | 2022, Presses de l’EHESS, https://journals.openedition.org/transposition/6715.

(avec Khedidja Mamou), Participation et innovation sociale dans la fabrique de la ville, Actes de la journée d’études doctorales – 6 juillet 2017, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Les carnets de la recherche », 2020, 104 p. 

(avec Élise Marrou), Lydia Goehr, de l’autonomie musicale à l’expression, Sampzon, Delatour France, coll. « Musique et philosophie », 2020, 230 p.

Agoras contemporaines. Design, démocratie et pratiques alternatives de l’espace public, Paris, Loco, 2020, 184 p.

(et al.), Ville et agriculture. Innovations architecturales, urbaines et paysagères, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Actualité de la recherche », 2019, 168 p.

Formes de l’innovation, innovations de la forme, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Actualité de la recherche », 2017, 130 p.

(avec L. Viala) Modernités architecturales : indisciplinarités, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Les carnets de la recherche », 2016, 130 p.

(avec L. Viala) Art, architecture, recherche. Regards croisés sur les processus de création, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Les carnets de la recherche », 2016, 130 p.

(avec Sylvain Prudhomme) Coordination du dossier « Habiter », Geste, n° 5, « Habiter / Sexe(s), genre, politique », automne 2008, p. 27-219.

(avec Paulin Ismard) coordination du dossier « Témoigner », Geste, n° 3, « Témoigner / Violences-précarités », automne 2006, p. 20-101.

 

TRADUCTION D’OUVRAGE

(avec Élise Marrou) Lydia Goehr, The Quest for voice. Music, Politics and the Limits of Philosophy, traduit sous le titre Politique de l’autonomie musicale. Essais philosophiques, Paris, La Rue musicale, coll. « Musicologie critique », 2016, 368 p.

 

TRADUCTIONS D’ARTICLES

Stephen Graham, « Sous assistance respiratoire : l’écologie politique de l’air urbain », in L. Dousson et K. Mamou (dir.), Participation et innovation sociale dans la fabrique de la ville, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Les carnets de la recherche », 2020, p. 65-98.

Lydia Goehr, « Stanley Cavell au miroir d’Adorno. Retour sur la “décomposition de la musique” », in L. Dousson et É. Marrou (dir.), Lydia Goehr, de l’autonomie musicale à l’expression, Sampzon, Delatour France, coll. « Musique et philosophie », 2020, p. 165-197.

Andy Merrifield, « L’agora citoyenne. Affinités urbaines et insurrections démocratiques », in L. Dousson (dir.), Agoras contemporaines. Design, démocratie et pratiques alternatives de l’espace public, Paris, Loco, 2020, p. 20-30.

Neil Brenner, « L’urbanisme tactique est-il une alternative à l’urbanisme néolibéral ? », in L. Dousson (dir.), Agoras contemporaines. Design, démocratie et pratiques alternatives de l’espace public, Paris, Loco, 2020, p. 160-178.

Kenneth Frampton, « Vers un régionalisme critique. Pour une architecture de résistance », in L. Dousson et L. Viala (dir.), Art, architecture, recherche. Regards croisés sur les processus de création, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Les carnets de la recherche », juin 2016, p. 11-39.

 

ARTICLES DE PERIODIQUES AVEC COMITE DE LECTURE

« La musique comme esthétique de l’existence. Gérard Pesson, écriture et désécriture de soi », Déméter. Théories & pratiques artistiques contemporaines [En ligne], # 6 | 2021, mis en ligne le 01 juillet 2021. URL : https://demeter.univ-lille.fr/.

« Politique de la voix archivée. Sur les opéras vidéo documentaires de Steve Reich », Nouvelle Revue d’Esthétique, n° 10, « Pourquoi l’opéra ? », dir. M. Pouradier, Paris, PUF, 2013, p. 67-80.

« Formalisme et ritualité chez Boulez et Stockhausen », Nouvelle Revue d’Esthétique, n° 4, « Félibien, la beauté classique », Paris, PUF, 2009, p. 85-95.

 

CHAPITRES DE LIVRES

« Les voix du 11 septembre : l’archive et le cri », in Cécile Auzolle et Nathan Réra (dir.), Les Champs musicaux et sonores de la barbarie moderne, Château-Gonthier, Éditions Aedam Musicae, 2022, p. 203-217.

« Tue », in M. Joubert et Denis Le Touzé (dir.), La Violence en musique, Lyon, Presses universitaires de Lyon, coll. « Mélotonia », 2022, p. 35-54.

« Les paradoxes de l’autonomie : une politique des normes », in L. Dousson et É. Marrou (dir.), Lydia Goehr, de l’autonomie musicale à l’expression, Sampzon, Delatour France, coll. « Musique et philosophie », 2020, p. 47-73.

« Jean Nouvel rue d’Aubagne et Marseille hors les murs. Le droit à la ville à l’ère du néolibéralisme urbain », in L. Dousson (dir.), Agoras contemporaines. Design, démocratie et pratiques alternatives de l’espace public, Paris, Loco, 2020, p. 31-53.

« Techniques sonores, technologies musicales et schize de l’écoute : Helikopter-Streichquartett de Stockhausen », in B. Ramaut-Chevassus et P. Fargeton (dir.), Écoute multiple, écoute des multiples, Paris, Hermann, coll. « Esthétique », 2019, p. 293-306.

« Penser et sentir le projet : le plaisir et l’usage, le goût et la fonction (Kant avec Benjamin chez les architectes) », in F. Villemur (dir.), Penser le projet, Montpellier, Éditions de l’Espérou, coll. « Actualité de la recherche », 2014, p. 47-63.

« L’image des “sans-papiers” : une politique du visible », in A. Jdey (dir.), Politiques de l’image. Questions pour Jacques Rancière, Bruxelles, La Lettre volée, coll. « Essais », 2013, p. 275-293.

« Musique, mémoire, percept. Le lisse et le strié entre Boulez et Deleuze », Gilles Deleuze. La logique du sensible. Esthétique et clinique, A. Jdey (dir.), Grenoble, De l’incidence éditeur, 2013, p. 299-322.

« L’ambiguïté sans système. La musique dans la philosophie de Maurice Merleau-Ponty », in A. Jdey et E. Alloa (dir.), Du sensible à l’œuvre. Esthétiques de Merleau-Ponty, Bruxelles, La Lettre volée, coll. « Essais », 2012, p. 209-232.

« Politics, Representation, Visibility: Bruno Serralongue at the Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration », in Ch. Bischoff, F. Falk, S. Kafehsy (dir.), Images of Illegalized Immigration. Towards a Critical Iconology of Politics, Bielefeld, Transcript Verlag, coll. “Image”, 2010, p. 143-153.

« La vedette et le dictateur : sur une note de bas de page de L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique de Walter Benjamin », Astérion. Philosophie, histoire des idées, pensée politique, ENS Éditions, N° 7, juin 2010.

« La réfutation du négationnisme : une ontologie politique de la mémoire (Jean-François Lyotard, Pierre Vidal-Naquet, Patrice Loraux) », Lyotard à Nanterre, Paris, Klincksieck, coll. « Continents philosophiques », 2010, p. 239-256.

« Une critique musicale de la culture ? Deux corps (Galatée à l’usine) de Brice Pauset », Changer l’art, transformer la société. Art et politique 2, textes réunis par J.-M. Lachaud et O. Neveux, Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2009, p. 217-232.

« Anthropologie et politique chez Richard Wagner. Un “faire-communauté” de la musique », Intersections philosophiques, Cahiers de l’École Doctorale « Connaissance, Langage, Modélisation » (ED 139), dir. T. Hoquet, Paris X, novembre 2006, p. 199-214.

 

ARTICLES DE REVUES

« Musique saturée, rhétorique de l’hybridation et mythologie moderniste », Document(s), n°1, Automne 2020, p. 81-91.

« Menée sur tous les fronts, la guerre… [sur la “disneylandisation” de la guerre] », Geste, n°8, octobre 2012, p. 10-13.

« Un spectre habite les océans (Steve Reich, Gérard Grisey, le chant des cigales et des baleines) », Geste, n°6, octobre 2009, p. 226-233.

« Les cosmophonies domestiques de Karlheinz Stockhausen. Maison-musique-machine : mystique(s) », Geste, n° 5, automne 2008, p. 188-199.

« Relâcher (une touche) », Geste, n°3, automne 2006, p. 138-139.

« Faire corps, (dés)assembler. Sur les pouvoirs politiques de l’écriture musicale (Wagner, Mahler, Berio) », Geste, n°2, décembre 2005, p. 52-61.

 

CATALOGUE D’EXPOSITION, NOTICES D’OEUVRES, NOTES DE PROGRAMME

« Dans l’estomac de Dieu. Music im Bauch de Karlheinz Stockhausen », Magazine du Festival Musica de Strasbourg, URL : https://festivalmusica.fr/magazine/35/dans-lestomac-de-dieu-musik-im-bauch-de-karlheinz-stockhausen et programme de salle, 2022.

Pierre Boulez (1925-2016), Prélude, Toccata et Scherzo (1944-1945), Trois Psalmodies (1945), Variations pour piano main gauche (1945), Structures pour deux pianos, Livre I (191-1952), Fragment d’une ébauche (1987), Biennale Pierre Boulez, Note de programme, Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, 2021.

« Biennale Pierre Boulez, l’intégrale piano », Notes de passage. Le magazine en ligne de la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, URL : , mis en ligne le 12 janvier 2021.

« Vertiges de la voix », L’Étincelle. Journal de la création à l’Ircam, #20, août-septembre 2020, p. 18-21.

« Julia Wolfe, une conscience américaine », Magazine du Festival Musica de Strasbourg, 2019.

« La musique, le bruit des images au travail », in Christine Van Assche,  Raymond Bellour, Jean-Michel Frodon (dir.), Chris Marker, catalogue de l’exposition Chris Marker, Actes Sud / La Cinémathèque française, 2018, p. 350-354.

« Boulez et le gagaku », Notes de passage. Le magazine en ligne de la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, mis en ligne le 19 juillet 2018.

Pierre Boulez (1925-2016), Douze notations pour piano (1945-1985), Incises pour piano (1994, révisé en 2001), Une page d’éphéméride pour piano (2005), Biennale Pierre Boulez, Note de programme, Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, 2018.

Pierre Boulez (1925-2016), Notations I, II, III, IV & VII pour orchestre (1980-1999), Biennale Pierre Boulez, Note de programme, Cité de la Musique – Philharmonie de Paris, 2015.

 

Blog Posts

    Lambert Dousson

    Profile picture of Lambert Dousson

    @lambertdousson

    Active 1 day, 13 hours ago